Application du coefficient d'information maximal à la cryptanalyse par canaux cachés

Yanis Linge, Cécile Dumas, Sophie Lambert-Lacroix

Résumé


Dans le domaine des cartes à puce, les signaux émis par un composant pendant un calcul cryptographique peuvent compromettre la confidentialité des informations liées directement ou indirectement aux clés utilisées. Dans cet article nous commencerons par présenter les attaques par observations qui utilisent des méthodes statistiques afin d'exploiter ces signaux compromettants. Nous proposerons ensuite une nouvelle attaque utilisant une mesure de dépendance proposée récemment (Reshef et al., 2011), le Coefficient Maximal d'Information. Enfin nous comparerons l'ensemble des attaques présentées.

Texte intégral : PDF


Creative Commons License
Ce travail est autorisé sous licence avec la Licence de paternité Creative Commons 3.0.

SFdS / SMF - Journal de la Société Française de Statistique - ISSN 2102-6238