Concentration des portefeuilles boursiers et asymétrie des distributions de rentabilités d’actifs

  • Olivier Le Courtois
  • Christian Walter

Résumé

Cet article porte sur le lien existant entre l’asymétrie des distributions de rentabilités d’actifs et la concentration des portefeuilles. Nous commençons par rappeler la logique à l’oeuvre dans la théorie de la diversification dans le but de faire apparaître qu’elle repose sur une réduction du risque au seul moment d’ordre 2 et à l’application corrélative de la théorie des erreurs du XVIIIesiècle. Nous exposons notamment la controverse ouverte par E. Fama en 1965 sur cette théorie des erreurs, pour faire apparaître qu’un changement dans le type d’aléa peut conduire à concentrer et non à diversifier. Ensuite, nous examinons comment l’inclusion dans le programme d’optimisation de la dissymétrie entre les gains et les pertes peut induire une propension à concentrer les portefeuilles. Nous présentons alors le modèle de Mitton et Vorkink [19], puis nous proposons ensuite une nouvelle approche dans l’esprit de ce modèle. Nous terminons par une application du modèle que nous proposons au marché américain, qui fait apparaître la grande différence de performance obtenue par un portefeuille classiquement diversifié, concentré selon les modèles existants, et concentré selon le modèle que nous proposons.
Publiée
2012-12-14
Rubrique
Article